Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2020 6 21 /11 /novembre /2020 14:47
Le truc c'est que l'industriel dit qu'il n'est pas responsable de l'emballage qu'il commande à un professionnel de l'emballage, et l'industriel de l'emballage dit qu'il n'est pas responsable de ce que l'industriel met dans ses emballages : on n'est pas sensé savoir quelle sera l'utilisation de l'emballage .... c'est un flou total
 
Chaque emballage plastique est donc indépendant du produit qu'il contient et doit, en théorie, présenter un numéro de 1 à 7.

Comprendre la signification de 10 symboles liés au recyclage

Ça serait trop simple de numéroter du moins toxique au plus toxique,
donc c'est pas ça.
2,4 sont plus ou moins inertes
 5 est stable s'il n'est pas chauffé
 5 ne doit pas être chauffé, encore moins au micro-onde or on le trouve comme contenant des plats préparés
Donc si vous voulez les manger, utilisez simplement une assiette normale pour les chauffer

C'est valable pour les "weight watcher" et les "comme j'aime"...

 

 

 

 

    

  2    4    5

 

 

 

 

 

En revanche 3, 6, 7 et le fameux 1 que l'on trouve partout relarguent des phtalates, du bisphénol S et F (peut-être même du A), du styrène et d’autres perturbateurs endocriniens

 

Pâte à tartiner, huile, jus d'orange sont dangereusement conditionnés :

 

 

 

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) rappelle que les matières plastiques sont constituées d’une résine polymère, qui par définition peux se dépolymériser (ce n'est pas aussi stable que l'on ne le croit).

Un plastique 1,3.6 et 7 se voit ajouté des monomères et des additifs dont le rôle consiste soit à conférer des caractéristiques particulières aux produits finis, soit à permettre la transformation de la matière plastique, soit encore à abaisser le prix de revient. Il s’agit de plastifiants, de charges, de colorants, d’ignifugeants, de stabilisants, etc.

 

Évitez 1-3-6-7 le plus possible car les monomères et les additifs migrent vers l’aliment avec des conséquences organoleptiques ou toxicologiques.

 

La plupart des monomères et des additifs ayant une forte affinité pour les graisses, la migration est généralement plus importante en contact avec un corps gras, donc l'emballage des huiles devrait nous faire hurler : c'est du 1

 

De façon générale, la migration augmente avec la durée et la température de stockage, alors ne gardez pas trop longtemps vos produits ou transférez les dans des bocaux en verre.

 

Le scandale des bouteilles d'eau

Non content de nous faire payer l'eau de bouteille 120 à 200 fois plus cher que l'eau potable du robinet, cette eau est versée dans le plastique juste moulé, pour le refroidir. gloups

 

Il faut bien se représenter une usine d'embouteillage d'eau de source, ce n'est pas une usine d'eau, c'est une usine de plastiques

 

De plastique numéroté 1 PET

Avec ce PET qui contient rien moins que de l'antimoine qui migre dans l'eau de la bouteille au fil du temps et à la chaleur (au soleil sur le camion et à l'arrière de la grande surface)

enquète de 60 millions de consommateurs

 

Nouveau venu : le PET opaque pour le lait

 

En attendant une possible interdiction,

Que Choisir appelle au boycott du PET opaque.

Au-delà de leur toxicité crainte, ces nouveaux matériaux plastiques perturbent le recyclage. « La présence croissante de ces PET opaque impose au recycleur final des coûts supplémentaires car ils ne peuvent être traités selon les mêmes procédés », explique Federec. «  Il faut donc les extraire et les orienter vers l’incinération ou valorisation énergétique, alors qu’auparavant les emballages de liquides étaient très largement orientés vers la valorisation matière ». Aujourd’hui, ces nouveaux emballages n’ont aucun débouché en Europe. Le code sous la bouteille de lait devra donc être 2 (PEHD). Le n°1 devra être banni. Visiblement ça n'est pas encore le cas ...

 

 

 

BON A SAVOIR :

Le bisphénol A à été interdit en France en 2015 (vous vous souvenez, le scandale en 2011 des biberons en plastique avec du bisphénol A)

Les industriels se battent pour qu'il soit à nouveau autorisé car il est très pratique, il ne coûte pas cher, il est transparent, facilement moulable malléable, il ne s'altère pas à la lumière, résistant aux chocs, à la chaleur, sorte de produit magique, mais toxique pour nous, même à l'état de traces infimes, c'est source de cancers, diabète, dérèglement de la thyroïde, fertilité, autisme

Le bisphénol A interdit en France est remplacé par le bisphénol S et F sans réglementation pour le moment, sic. Mais au Portugal et ailleurs, le bisphénol A est encore utilisé, dans les boites de conserves, les cannettes, ... pffffff....comme nos vieilles boites de conserves et cannettes fabriquées avant 2015 re-pfffff

Partager cet article
Repost0

commentaires