Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 16:08

Je ne m'étalerai pas sur mes vacances, car ce serait trop long.

J'ai parcouru 7000km, visité 7 pays avec mes enfants et le chien: Belgique, Luxembourg, Allemagne, Autriche, Liechtenstein, Suisse et Italie.

J'ai des images plein la tête, j'ai fais des rencontres extraordinaires, je suis tombée 4 fois en panne de voiture et à chaque fois quelqu'un est venu me dépanner : qu'est-ce que les gens sont gentils.

La première panne a eu lieu sur le bord de la route en Suisse (pleine campagne autour du lac de Constance), je suis allé déranger un monsieur qui dormait dans son camion blanc (heure de la sieste, nous venions de pisque-niquer). Je ne sais pas du tout ce qu'il parlait, ça ressemblait à de l'allemand, ça avait les intonnations de l'allemand, mais ce n'était pas de l'allemand ! et comme il ne parlait que ça (ni français, ni anglais) on s'est débrouillés je me demande encore comment pour se comprendre. Le garagiste, chez qui je suis allée tout de suite après, à contrôlé ma batterie et il l'a trouvée en parfait état "elle va bien, seulement les cosses à changer, mais vous ferez cela à la maison" et oui, il parlait français ... avec un très fort accent ... suisse : prononcer "maîzon"

Le garagiste suisse se trompait, ma batterie était fichue. Elle a complètement rendue l'âme en pleine ville sur un parking en Autriche (à Bregen), (un 15 août !). Plus d'électricité du tout, plus d'ouverture automatique des portes et surtout plus de possibilité de mettre le contact et de pousser pour démarrer en seconde, puisque plus d'électricité pour faire le code de sécurité au démarrage.

Autant le 15 août n'était pas férié en Suisse, des écoliers sortaient même de l'école (déjà l'école un 15 août!), autant le 15 août était férié en Autriche. Férié, très très férié.

Photo_2008_158C'est alors qu'un vieux monsieur est sorti d'on ne sait où.

Il parlait français comme je parlais allemand donc je lui ai expliqué le problème des cosses et lui m'a demandé de l'attendre. Il est entré dans un hôtel, il est ressorti avec une caisse à outils et du dégrippant. Il a complètement démonté les cosses puis les a remontées (ouf) apprès un sérieux nettoyage à l'autrichienne.

La troisième fois ce fût dans un camping en Suisse (en bas presque à la frontière Italienne, près du lac de Lugano). C'est le papa de Vincent, un Suisse français qui était notre voisin de camping, qui a fait redémarrer ma voiture avec sa batterie portative (pense bête pour l'année prochaine : penser à acheter une batterie portative).

La quatrième fois ce fût au camping de Vallorcine entre la Suisse et Chamonix, j'avais prévu de rentrer en France rapidement sans passer par Milano et de changer la batterie à Chambéry. Mais voilà. Le col du Semplon entre la suisse et l'Italie était fermé pour cause d'éboulement. Quand le Simplonpass est fermé il reste 2 possibilités :

1) faire le tour par Aoste (bon jambon, mais beaucoup de route)

Simplon 2) mettre la voiture sur un train qui traverse la montagne. 2h00 d'attente = 2h00 de retard = un arrêt avant la nuit au camping le plus proche.

C'était sympa la voiture sur le train, ça rappelait le futuroscope, je vous ai parlé du futuroscope début juillet ? ... humm non.   C'était BIEN, il faut y aller !   (voilà maintenant j'en ai parlé)

Sympa le camping à Vallorcine, mais qu'est-ce qu'on a eu froid ! froid ! FROID ! en pleine nuit je me suis levée jusqu'à la voiture pour aller chercher le sac de couchage de mon mari et le chien qui dormait dans la voiture, j'ai recouvert les petits du sac + du chien et j'ai mis des chaussettes.

L'arrrêt à Chambéry a été salutaire pour ma pauvre voiture : Carrefour vend de très bonnes batteries.

Voilà pour ce qui est de la partie "mécanique" de mes vacances.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Heureux de te revoir parmi nous... Quel sacré périple, superbes vacances apparemment...
Répondre