Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 21:14

Plus les témoins sont nombreux, lors d'une agression, et moins on a de chance de se faire aider.

D'après les psychologues, quand on assiste seul à une agression ou a un malaise, on n'a pas le choix : on sait que le sort de la victime dépend de nous, et on agit en conséquence.

En revanche, plus il y a de témoins, plus ce sentiment de responsabilité diminue. Chacun observe du coin de l'oeil l'attitude des autres, jauge la situation, envisage plusieurs scénarios, cherche un autre dans la foule qui LUI va agir.

Le problème c'est que tout le monde fait pareil !

On a 85% de chance de se faire aider si on est agressé devant 1 témoin.

A partir de 2 témoins on n'a plus que 62% qu'un des deux donne l'alerte.

Et plus que 31% lorsqu'ils sont 5 passants.

Agression 

L'enseignement à tirer de ces travaux (j'ai la page du "science et vie junior" de décembre 2008 sous les yeux) c'est qu'en tant que victime potentielle, si on veut se faire aider, il faut obliger les passants à nous venir en aide.

Le seul moyen est d'éviter cet éparpillement des responsabilités.

Il faut désigner UN sauveteur, pointer du doigt vers lui, l'apostropher directement, le fixer dans les yeux.

Vous monsieur ... oui ! VOUS, AIDEZ-MOI !

Partager cet article
Repost0

commentaires

marie-hélène 05/02/2009 21:18

Gloups, quelle horreur !

Ari 27/01/2009 13:55

J'arrrrrrrrriiiiiiivvvvvvveeeeeeeeeeeeeeeee !!!!!!!!!!!!!!